Traces des Ducs de Savoie, « Dans les entrailles de la solitude ou l’art de l’abandon »

« Sur les traces des ducs, je me suis d’abord abandonné, porté par la nature sauvage d’une Savoie indomptable, pour abandonner ensuite aux sirènes trop douces d’une paix embellie de traits salvateurs, avant de me sentir abandonné à la solitude matinale d’un de ces lendemains qui déchantent quand l’aventure n’est pas menée à son terme ».

Lire la suite Traces des Ducs de Savoie, « Dans les entrailles de la solitude ou l’art de l’abandon »

Mangareva Pearl Trail 31 kms, 1 000 D+, « E Tupu te temeio ou l’art de la greffe »

« Si rien n’était écrit, il n’en restera que cette évidence. L’évidence d’une rencontre, l’évidence d’une alchimie, d’une greffe presque inévitable entre une idée un peu folle née aux confins de Tubuai et enlacée autour des rondeurs d’un nucleus, et un greffon passionné élevé dans l’amour d’un peuple tourné vers l’océan et qui peu à peu lève la tête vers ces terres hautes du Mokoto. Faire courir les Hommes sur les seins nourriciers d’une terre de caractère, voilà ce qu’Alexis a introduit au plus profond de la nacre mangarévienne. Des mois durant, gravitant, la nacre fit perdre la tête à ce nucleus oublié, dissipé bientôt sous le jour d’un bijou devenu perle et qui révèlera son éclat aux yeux ébahis de missionnaires d’un nouveau genre débarquant baskets aux pieds. Ce Mangareva Pearl Trail est unique, inclassable, sans doute même inexplicable… ». Lire la suite Mangareva Pearl Trail 31 kms, 1 000 D+, « E Tupu te temeio ou l’art de la greffe »

Ultra challenge des Escaliers des Dunes, 42.5 kms, 6 000 D+, « Quand l’ascenseur est bloqué, il reste les escaliers ou l’art de s’envoyer en l’air »

« Poitiers, douce amante… maintes fois, solitaire je me suis lancé à l’assaut de ton cœur, martelant de mes pas, à l’instar d’un Charles jadis, les contours de ta Grand’Rue comme on trace une ligne de vie de notre dame la grande au quartier Sainte Croix. Gallopant-romanesque le tracé du Decamanus pour échouer au creux des lèvres d’un Clain engrossé qu’il était sous les coups de boutoirs d’un hiver pluvieux. Ma bataille de Poitiers a embrassé les marches, celles des Dunes dans un tête à tête qui n’a d’héroïque que sa déraison. Déraison volontaire mais solidaire au sein d’une armée de Francs valeureux et heureux de partager l’espace d’un soir une histoire sans lendemain ». Lire la suite Ultra challenge des Escaliers des Dunes, 42.5 kms, 6 000 D+, « Quand l’ascenseur est bloqué, il reste les escaliers ou l’art de s’envoyer en l’air »

La mécanique des cœurs, 24h de Saint-Maixent-l’Ecole « Bernard Gaudin ».

     A force d’écrire des comptes rendus dans lesquels je mettais en mots mes aventures ce qui, je vous l’accorde, pouvait s’apparenter parfois à une sorte de verbiage unidirectionnel, j’avais peur de rentrer dans une routine et finir par me raconter plus que de partager. J’en finissais par questionner la démarche qui m’apparaissait avec le recul un brin égoïste voir égocentrique et « apudique ». Déshabillant mes sentiments, exposant mes émotions, révélant mes faiblesses autant que mes vices à travers un monologue qui emmenait le lecteur sur le terrain d’une pensée unique comme on pénètre dans une attraction à sensation dont on serait spectateur, un retour aux sources était nécessaire pour envoyer ces lignes vers des terres plus sauvages. Une façon pour moi de raconter les autres, en simple figurant, comme pour figer les images et animer les corps en leur donnant du cœur. Et quoi de mieux que de s’attaquer au sacro-saint 24h d’endurance. Lire la suite La mécanique des cœurs, 24h de Saint-Maixent-l’Ecole « Bernard Gaudin ».

Tour du Cadran-AQUATERRA, 70 kms 2700 D+, « Les genoux à terre et les pieds dans l’eau ou l’art de la marche »

     J’aurais aimé commencer ces lignes en vous invitant à bord de la capsule du commandant Cousteau, pénétrant dans les années 70 les entrailles du lac de Bort-les-Orgues. Nous nous serions alors installés les yeux adossés aux hublots pour pousser les portes des villages engloutis de Port-Dieu, Milaet et Valette. Qui sait, nous nous serions peut-être surpris à rêver un instant de la vie d’Antan, cette vie pas si ancienne, qui animait jadis la vallée et qui semble à présent figée sous le poids des eaux. Malheureusement, mes orteils ne m’ayant pas façonné le pied marin, au mieux, disons, un pied éventuellement côtier, regagnons la surface et restons terre à terre pour nous lancer à l’assaut du parcours du Tour du Cadran dont la trace enlace entièrement le lac de Bort-Les-Orgues dans une étreinte de 70kms pour 2700m de dénivelés positifs.

Lire la suite Tour du Cadran-AQUATERRA, 70 kms 2700 D+, « Les genoux à terre et les pieds dans l’eau ou l’art de la marche »

Ultra Tour du Haut Giffre, 85 kms 6000 D+, « Et au milieu de la place trônait un vieux Tilleul ou l’art de la sieste »

     J’aurais aimé commencer ces lignes en vous énonçant les aventures vécues tout au long de l’Ultra Tour du Haut Giffre ou comment il m’est arrivé de papoter avec un vieillard de pas moins de 6 siècles, trébuché sur un fer à cheval, été embrasser par une reine et enlacé à de nombreuses reprises par les bras de Morphée, mais je crois que vous m’auriez taxé de menteur ou à défaut de mégalomane…

     Et pourtant, laissez-moi vous compter l’histoire extraordinaire d’un habitant ordinaire du royaume du plat pays qui se rêvait savoyard l’espace d’approximativement 23 lieues… Lire la suite Ultra Tour du Haut Giffre, 85 kms 6000 D+, « Et au milieu de la place trônait un vieux Tilleul ou l’art de la sieste »

Grand trail des Templiers, 73 kms 3300 D+, « Sur un air de première fois »

     Une belle rencontre est toujours impromptue, elle vous tombe dessus, vous agrippe et vous happe dans un tourbillon de sensations nouvelles. Arraché à vos rêveries d’alors, vous allez vous surprendre à balayer le rêve au profit de l’espérance… Lire la suite Grand trail des Templiers, 73 kms 3300 D+, « Sur un air de première fois »

Marathon Touraine Loire-Valley, « Mes yeux furent attirés à l’horizon par la belle lame d’or de la Loire »

     Il est toujours difficile de se relancer après un échec. Combien de temps est-il nécessaire avant de relever un nouveau défi ? Le Grand Raid des Pyrénées avait laissé un goût amer, un goût de lâcheté devant l’adversité, une impression de s’être laissé aller à la facilité, avoir cédé aux tentations. La remise en question était implacable, froide, sans pli, on arrive ou on n’arrive pas, aucune alternative possible et dans mon cas c’était le mur. Lire la suite Marathon Touraine Loire-Valley, « Mes yeux furent attirés à l’horizon par la belle lame d’or de la Loire »

Porte à porte, l’ultra-quotidien d’un chercheur en baskets, vers l’infini et au-delà (Vidéo : B’more runs)

      Le point de départ de cette vidéo aurait pu s’intituler « lettre à ma mère » de Richard Clayderman et l’envie de répondre de façon ludique à la question que beaucoup m’ont posée, alors les Etats Unis c’était comment ? tu as pu courir ? Puis finalement je me suis pris au jeu ou plutôt au piège… Lire la suite Porte à porte, l’ultra-quotidien d’un chercheur en baskets, vers l’infini et au-delà (Vidéo : B’more runs)

Grand Raid du Golfe du Morbihan Ultra Marin 177 kms, « Voyage en territoire inconnu »

     Selon l’une des quelques légendes chuchotées, le golfe du Morbihan aurait été créé par les larmes des fées chassées de la forêt de Brocéliande. Elles en auraient ensuite jeté leur couronne, donnant ainsi les innombrables iles et ilots qui le morcèlent. Vous avez dit conte de fées ? Lire la suite Grand Raid du Golfe du Morbihan Ultra Marin 177 kms, « Voyage en territoire inconnu »

DON'T FORGET, T'ES UN NINJA, NEVER STOP